_dsc0424
C’est fait. Pr Maurice Kakou Guikahué a remporté les législatives à Gagnoa sous-préfecture avec un score sans appel de 51,62%. Son poursuivant direct, Moussa Konaté a obtenu 21%, sur les 9 candidats aux suffrages des populations de la sous-préfecture de Gagnoa.
Réputée zone difficile acquise à la cause du Front populaire ivoirien (FPI), la circonscription électorale de Dougroupalegnoa, Doukouyo, Gnagbodougnoa, Sérihio communes et sous-préfectures, et Gagnoa sous-préfecture a élu Pr Maurice Kakou Guikahué avec un score de 55% au scrutin du dimanche 18 décembre 2016. Des sources proches de la Commission électorale indépendante locale (CEI), «le scrutin s’est déroulé de façon pacifique, clair et transparente». Les résultats ont été acceptés par tous les candidats. Certains perdants, comme Krasso Boga Camille, ont appelé Guikahué, ce lundi 19 décembre, pour le féliciter pour sa brillante victoire. «Celui qui conteste la victoire du ministre Guikahué est de mauvaise foi. Nous avons fait campagne, nous avons vu le comportement des populations, la victoire du ministre était donc prévisible. Nous avons beaucoup appris de lui dans cette campagne. C’est pourquoi, je l’ai félicité», nous a confié le candidat Krasso Camille.
Le second, MakréDidiko L, écrit ceci : « Bonjours Mr le député et cher ainé. Je t’adresse ce sms pour te dire mes félicitations, suite à ton élection pour laquelle j’étais d’ailleurs candidat. Pour moi, seuls les intérêts de Gagnoa priment, peu importe les personnes qui gèrent ceux-ci, pourvu que nos parents en bénéficient. Les élections sontà la disposition de de toute personne qui a pour vision Gagnoa. Encore mes félicitations et que Dieu t’assiste dans tes nouvelles fonctions pour le bonheur de Gagnoa. Fraternellement, MakréDidiko L. Candidat aux législatives du 18/12/2016 ».
Le nouveau député de Gagnoa sous-préfecture, Pr Maurice Kakou Guikahué, s’est dit heureux de cette élection dans la paix, la discipline et le fairplay. Il félicite ses parents et toutes les populations de la circonscription électorale pour avoir porté leur choix sur sa personne pour les représenter au prochain Parlement ivoirien.
Gilles Richard OMAEL, à Gagnoa