Au terme de cette visite, cette délégation a eu une rencontre ce jour mardi, avec le Président Henri Konan Bédié à sa résidence sise à Cocody en présence de la presse et certains membres du Secrétariat exécutif du PDCI-RDA.

Le Président du PDCI-RDA a à l’occasion souhaité une meilleur collaboration entre le Parti conservateur et son parti et a insisté plus particulièrement sur la formation des militants et aussi pour les prochaines fois l’aide technique et matérielle que le Parti Conservateur Britannique voudrait bien consentir au Parti démocratique de Côte d’Ivoire.

Durant son séjour, la délégation du Parti Conservateur Britannique a eu des rencontres sectorielles avec des structures du PDCI-RDA dont les conclusions ont été livrées par le Secrétaire exécutif, Maurice Kakou Guikahué.

En ce qui concerne le pole Formation, le Professeur Robert Niamkey Koffi, Président de cette commission a rappelé le rôle prépondérant joué par le PDCI-RDA dans la formation des cadres du pays. Il a selon le Secrétaire exécutif indiqué que les infrastructures du Parti ont été vandalisées pendant les crises successives quand d’autres sont tombées en ruines.

«Aussi, les membres de la commission ont- ils formulé des requêtes relatives à la réhabilitation des infrastructures et l’envoi des missionnaires en Côte d’Ivoire en vue de la formation des cadres du parti, » a-t-il ajouté.

En conclusion, les membres de la commission ont rassuré les membres du parti Conservateur du partage des mêmes valeurs et de la volonté d’honorer les engagements financiers relatifs aux cotisations de membre de l’Union Internationale Démocratique en souffrance du fait de la crise.

S’agissant du pole élection, la délégation du Parti Conservateur Britannique a insisté sur l’inscription des militants sur les listes électorales si le PDCI-RDA veut gagner les Elections.

A cet effet, les actions spécifiques menées par leur Parti ont été mises en évidence, la stratégie de vote des groupes sociaux que sont les handicapés, les religieux, les inscriptions digitales, pour les mal voyants, les réseaux sociaux, les dépliants, les media et le public.
La délégation anglaise a également mis l’accent sur le recueil des observations et réflexions relevées sur le déroulement des scrutins antérieurs.

Enfin, le Parti Conservateur Britannique a rappelé qu’il dispose d’un logiciel adapté aux élections qui permet d’être informé sur l’identification des militants du parti, sur les primaires organisées au sein du parti et la transparence des opérations.

L’exposé de Mme Kouma, Secrétaire Exécutif chargé des Femmes, a porté sur la place des femmes et des jeunes dans le parti conservateur britannique où les jeunes occupent une place prépondérante tout comme les femmes.

«Les jeunes recrutés ont un âge compris entre 18 et 26 ans et bénéficient d’un suivi parental en vue d’un meilleur encadrement.

Quant aux femmes, elles jouent un rôle capital puisque 50% de la population est constituée de femmes et elles bénéficient d’une parité fixe, » a -t-elle expliqué.

Les membres de cette commission ont formulé des requêtes relatives au renforcement des capacités à travers des programmes de formation sous-régionale, des voyages d’études, des appuis financiers en vue de l’autonomisation des femmes, des équipements en matériel informatique.

En réponse, la délégation du Parti Conservateur a indiqué que le temps était trop court pour les échéances électorales qui se dérouleront sous peu mais qu’à l’avenir ces requêtes pourront faire l’objet d’une attention particulière.

La délégation du PDCI-RDA a par ailleurs insisté sur la politique de délivrance des visa d’entrée en Grande Bretagne qui nécessitait toujours le déplacement des Ivoiriens à Accra au Ghana malgré les assurances données par le Gouvernement Britannique d’assurer cette délivrance des visa à l’Ambassade de Grande Bretagne à Abidjan.

Après avoir exprimé sa satisfaction pour la qualité de l’accueil dont sa délégation bénéficie depuis son arrivée en Côte d’Ivoire, Colin Bloom a insisté sur la diversité de la population anglaise qui constitue une force et s’est réjoui de cette similitude avec la Côte d’Ivoire.

Il a ensuite donné l’organisation du Parti Conservateur Britannique tout en insistant sur les changements intervenus à la tête de ce Parti depuis le OUI au référendum sur le BREXIT.

Colin Bloom a enfin indiqué que les deux partis ont identifié de nombreuses pistes qui seront étudiées, et beaucoup de projets et espère que le Parti Conservateur Britannique contribuera avec le PDCI pour la promotion de la justice, la liberté et la démocratie en Côte.