Excellence Monsieur Daniel kablan Duncan, Premier Ministre, Ministre de l’économie des finances et du Budget et Madame;
Mesdames et Messieurs les Présidents d’Institutions ;
Messieurs les ministres d’Etat ;
Mesdames et Messieurs les Ministres ;
Sa majesté la reine des Baoulés
Honorables chefs traditionnels ;
Vénérés guides religieux ;
Populations sœurs venues de toutes les régions de Côte d’Ivoire ;
Populations de Daoukro ;
Mesdames et Messieurs ;
Avant tout propos permettez que je traduise nos remerciement aux Clergés avec a leur tête l’Archevêque métropolitain de Bouaké, Monseigneur simeon Ahouana et exprimer nos remerciement également à son Excellence Monsieur Alassane Ouattara, Président de la République de Côte d’Ivoire et Madame absents du pays pour une mission.
Mesdames et Messieurs ;

Les Grandes familles Bédié, Koizan et Alliés, très touchées par les marques de sympathie et de compassion que vous leur avez témoignées, en cette douloureuse circonstance de la disparition de leur sœur, mère, belle-mère, belle-sœur, cousine, tante, grand-mère et arrière-grand-mère, Bédié Kra Madeleine, par ma voix, vous expriment leur profonde gratitude.

Rien ne peut effacer, ni contenir la douleur qui nous étreint. Mais, en vous associant à notre deuil, par votre présence si nombreuse et si réconfortante, vous nous avez offert un motif d’espérance au-delà de l’existence des mortels dont est faite notre humanité. Nous vous prions de trouver, encore une fois, dans ces quelques mots, l’expression de nos sentiments de reconnaissance.
M’MOH, tu nous quittes, mais il nous reste des milliers de souvenirs de toi qui nous esquissent l’espèce humaine pour alimenter, de ta sagesse, chacun de nos jours de vie. Nous retiendrons de toi que l’importance sans mérite confère des égards sans estime.
M’MOH, nous n’oublierons pas tes enseignements.
Rien ne déliera nos liens.
L’amour que tu nous as inspiré demeure, dans nos cœurs, plus fort que le chagrin, parce que l’amour est plus fort que la mort. C’est pourquoi, le malheur de t’avoir perdue ne nous fera jamais oublier le bonheur de t’avoir reçue en partage.
Merci d’avoir été présente dans la vie de chacun de nous.
Comme une étoile qui illumine nos crépuscules, vas rejoindre tous nos chers disparus et dis-leur que nous les aimons et qu’ils nous manquent.
Repose en paix. La vie ne dure qu’un instant mais notre amour, pour toi, est éternel.

Nous ne t’oublierons pas. Nous t’aimons à jamais…