Niamien_ngoran
Vice-président du Parti démocratique de Côte d’Ivoire (Pdci-Rda) et président du Comité électoral, Niamien N’Goran fait le point de l’importante réunion du comité qu’il a présidée, hier, lundi 6 juin.
Président, que devons-nous retenir de cette importante réunion que vous venez d’avoir avec les membres du comité électoral ?
La réunion s’est très bien passée. Elle avait trait au mode d’organisation du travail du comité. Nous allons respecter le calendrier afin que nos choix, au niveau des candidats du Pdci-Rda, puissent être validés. Puisque nous devons partir en Rhdp. Il faut alors nous préparer pour savoir ce que nous aurons à dire dans le cadre de cette grande famille politique. Parce qu’il va falloir, dans le cadre du Rhdp, présenter ce que nous avons comme candidats sous la main. Et, il nous faut bien avoir des candidats. Tel a été l’objectif de cette réunion. En plus, nous avons examiné le calendrier et devons pouvoir le respecter.
Pensez-vous que ce calendrier que vous vous êtes fixé sera respecté ?
Le calendrier reste le même. Pour le dépôt des dossiers, il nous reste encore 8 jours pour les envoyer à la commission centrale pour les examiner. Et après, l’ensemble des membres de la commission vont siéger entre juillet et le mois d’août pour pouvoir examiner ces dossiers. Cela fait beaucoup certes, mais comme les dossiers sont suffisamment détaillés, cela devrait faciliter les choses. Je rappelle un point important dans tout ce processus, il faut être à jour de ses cotisations en tant que militants pour être candidats.
Avez-vous un appel particulier à lancer aux potentiels candidats du Pdci-Rda ?
Il faut que nos militants, les cadres qui vont solliciter le parrainage du parti fassent confiance au comité électoral qui va faire le travail dans la grande objectivité possible. Il faut éviter les candidatures indépendantes qui nous fragilisent. Les candidats peuvent déposer leurs dossiers au niveau de leur délégation de base. Après aujourd’hui, nous aurons plusieurs réunions de travail et cela sera communiqué par voie de presse.
Recueillis par Jules César, in Le Mandat du mardi 7 juin 2016