UFPDCI_5283
Le document de stratégie pour la promotion du leadership féminin au sein des partis politiques a été soumis aux femmes du Pdci-Rda pour validation. C’était au cours d’un atelier qui a rassemblé hier jeudi 19 mai au siège du vieux parti, les responsables des femmes urbaines et rurales du Pdci-Rda avec à leur tête le secrétaire exécutif du Pdci chargé des Femmes, Mme Kouma Karidia. A l’ouverture de cet atelier, le chef du Secrétariat exécutif du Pdci-rda, Maurice Kakou Guikahué, a soutenu que le leadership féminin est confronté aux mêmes obstacles dans les différentes formations politiques. C’est pourquoi il propose que ce leadership fasse l’objet « d’une thérapie de choc face aux pesanteurs sociologiques et aux nombreux obstacles auxquels se heurtent les femmes ». « La promotion du leadership féminin implique la pleine participation des femmes au développement socio-économique, culturel et politique de leur pays, la promotion de l’égalité des chances et des droits ainsi que l’autonomisation des femmes et enfin commande l’accès des femmes à la sphère de décision », dira Guikahué. Pour lui, cette initiative de promouvoir le leadership féminin rencontre l’adhésion entière du président du Pdci-Rda, Henri Konan Bédié. S’exprimant au nom de la Mission d’Appui à la Conduite d’Opérations Municipales (Macom), le coordonnateur, Brou Boka Judicaël, a indiqué que ce projet qui est en aval depuis 2008, vise à faire un plaidoyer auprès des partis politiques pour le choix de plusieurs femmes aux prochaines échéances électorales. « Notre objectif est de faire en sorte que beaucoup de femmes soient élues députés. Et pour ce faire, nous avons choisi, en termes de projet pilote, quatre partis politiques. A savoir le Rdr, le Pdci-Rda, le Fpi et l’Udpci. Il s’agit de faire une auto évaluation de la représentation des femmes tant au niveau interne qu’externe », a-t-il relevé. Les femmes du Pdci-Rda ont marqué leur adhésion à ce projet non sans proposer que leur parti désigne plus de femmes pour défendre ses couleurs à la prochaine l’élection législatives. La Macom est appuyée dans ce projet par Onu-Femmes, représentée, à cette rencontre par Sylvie Gougoua, chargée des Programmes leadership et participation.
JEROME N’DRI, in Le Nouveau Réveil du vendredi 20 mai 2016