Zié Daouda Coulibaly, président de la Fondation Espoir PDCI-RDA, initiateur du projet : « L’histoire du PDCI RDA est une fortune inestimable dans ce pays »

Nous appelons nos jeunes à s’approprier les valeurs du PDCI-RDA et nous n’attendons pas moins de notre jeunesse, convaincu qu’aux âmes biens nées la valeur n’attend pas le nombre des années. C’est à eux que reviendront demain l’honneur et la lourde tâche de diriger la Côte d’Ivoire)
Aimé Henri Konan Bédié, 9 avril 2016, Etoile du sud, Treichville
Permettez-moi de rendre un hommage à mon père, le président Aimé Henri Konan Bédié, et à maman Henriette Konan Bédié pour leur clairvoyance lucide et sereine. Eux qui sont fort heureusement représentés ici par le plus fidèle des fidèles, le plus lucide des lucides celui que nous appelons la force tranquille du PDCI-RDA, le ministre Emmanuel Niamien N’goran, Inspecteur général d’Etat, vice-président du PDCI-RDA, militant actif, gardien de l’houphouétisme remonté à la saveur du bédiéisme et dépositaire des valeurs de notre grand parti, le PDCI-RDA
Mesdames et messieurs
Je rends homme également au ministre Maurice Kakou Guikahué, chef du secrétariat exécutif, avec tous les membres du secrétariat pour leur appui à notre projet de musée. Mûri depuis plus d’un an dans nos laboratoires de réflexion en prévision des 70 ans. Nous mettons un point d’honneur dans ces hommages au maire de Yamoussoukro, Monsieur Grnangbé Jean, premier avocat de notre musée, combattant intrépide du PDCI-RDA à Yamoussoukro. L’homme pratique et pragmatique qui nous a offert gratuitement un terrain d’une superficie d’un hectare pour la réalisation de notre musée.
Monsieur le maire et très cher grand frère, nous vous disons merci, Nanan Moh.
Monsieur le maire, votre détermination à nos côtés nous engage, les partenaires et moi, pour la bonne réussite de ce projet qui a une durée de deux ans avec un coût de réalisation de 350 millions.
Permettez-moi de dire un grand merci à mes partenaires de toujours notamment Monsieur René Yiédeti, Fondateur et Président Directeur Général de la Librairie de France, entreprise citoyenne et à M. Patrick Atlan du Groupe Tabala, appelé le blanc de Bédié.
La Fondation Espoir du PDCI se souvient de votre appui lors de l’appel de Daoukro pour la réalisation du livre du Président, des pagnes de l’appel de Daoukro, enfin de la stèle érigée en hommage au président Bédié à Daoukro. Vous voici encore à nouveau, à mes côtés, pour ouvrir un nouveau chantier, celui de réaliser le musée du PDCI-RDA. Merci
Mesdames et messieurs, ce musée sera placé sous la haute autorité morale de Monsieur et Madame Henri Konan Bédié. Monsieur le Ministre Emmanuel Niamien N’goran, vice-président du PDCI-RDA, vous êtes le Protecteur du Musée du PDCI RDA.
Au cours de l’Histoire, les hommes ont accordé de plus en plus d’importance au patrimoine collectif, c’est-à-dire aux souvenirs qui appartiennent à tous. Ils ont compris qu’il était important de conserver les traces du passé pour qu’elles ne s’abîment pas et que tout le monde puisse les découvrir, c’est pourquoi nous avons décidé d’offrir un musée à notre parti, le PDCI-RDA. L’histoire du PDCI RDA est une fortune inestimable dans ce pays. ll n’est donc pas bradable, Il n’est pas effaçable. La Longévité du PDCI RDA, Notre Grand Parti, est à jamais consacrée par l’édification du Musée.
Hélas 3 fois hélas car nous sommes bel et bien sur les ruines de la maison du PDCI-RDA, Jadis la fierté nationale et internationale devenue un champ d’animaux sauvages et d’ordures depuis le coup d’Rtat stupide de 1999 avec les crises qui se sont succédé.
C’est ici que nous avons choisi de bâtir le musée du PDCI-RDA avec nos partenaires financiers afin de dire à la face du monde que ce qui est difficile n’est pas de tomber mais de se relever quand on tombe.
Chers partenaires, est-ce possible de faire un musée ici sans réhabiliter la maison du PDCI RDA de Yamoussoukro ?
Je vous exhorte à faire un effort afin d’intégrer la réhabilitation de cette maison du PDCI RDA qui est la maison de Félix Houphouët-Boigny. Les militants de Yamoussoukro attentent cela avec impatience. Une nouvelle maison digne du PDCI-RDA, digne de Félix Houphouët-Boigny, Digne de Yamoussoukro, digne des enfants d’Houphouët-Boigny. Il nous faut leur donner cette maison. Nous le pouvons et nous le ferons avec la confiance de monsieur et madame
Henri Konan Bédié. Aucun obstacle, aucune embûche n’entamera notre détermination car pour la fondation espoir du PDCI RDA que je préside, 70 ans du PDCI-RDA, ça se fête mais ça se conserve.

Je vous remercie
Zié Daouda Coulibaly Péwélégnan
Président de la Fondation Espoir PDCI RDA

Commentaires

    Aucun Commentaires

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs marqués * sont obligatoires.