Parrain de la 9ème Edition du FEMUA: Le Président Bédié magnifie et célèbre la jeunesse

Parrain de la 9ème Edition du FEMUA: Le Président Bédié magnifie et célèbre la jeunesse
Ce mardi 19 avril 2016 s’est ouverte la 9ème édition du Festival des Musiques Urbaines d’Anoumabo (FEMUA), sous le parrainage du Président du PDCI-RDA, Aimé Henri Konan Bédié (en pleine célébration des 70 ans de son parti). Ci-dessous le discours-apologie à la jeunesse en général et celle de Côte d’Ivoire, en particulier.

Monsieur le Ministre de la Culture,

Mesdames et Messieurs les Ministres

Distinguées Personnalités,

Monsieur le Commissaire général du FEMUA,

Mesdames, Messieurs,

Jeunes de Côte d’Ivoire et d’ailleurs,

FEMUA-9-Ouverture-Bedie-0003

FEMUA-9-Ouverture-Bedie-0015

FEMUA-9-Ouverture-Bedie-0041

FEMUA-9-Ouverture-Bedie-0047

FEMUA-9-Ouverture-Bedie-0049

FEMUA-9-Ouverture-Bedie-0056

Je suis heureux d’être parmi vous aujourd’hui pour l’ouverture de la 9ème édition du Festival des Musiques Urbaines d’Anoumabo (FEMUA) qui a pour thème cette année « jeunesse et développement ».
Je voudrais tout d’abord vous remercier pour l’honneur que vous m’avez fait en venant solliciter mon parrainage, pour cette manifestation culturelle d’envergure internationale.

Je tiens à vous dire combien j’apprécie d’être avec vous à cette occasion qui est la matérialisation de la rencontre entre la culture et la jeunesse ivoirienne, africaine et internationale.

Le thème de cette année « Jeunesse et Développement », associé à cet évènement culturel nous tient particulièrement à cœur car sans jeunesse il n’y a point de développement.

C’est dire l’importance de la jeunesse dans toute organisation. Et pour preuve, la jeunesse représente 30 pour cent de la population mondiale.

Les adolescents et les jeunes représentent, à ce jour, un quart de la population mondiale soit 1,8 milliards de personnes âgées de 10 à 24 ans. En Afrique, on dénombre près de 200 millions de jeunes de 15 à 24 ans (OCDE).

En Côte d’Ivoire, 36,2% de la population a un âge oscillant entre 15 et 34 ans, et l’ensemble des personnes ayant moins de 35 ans représente 77,7% de la population totale soit plus de 17 millions de personnes sur les 23 millions de personnes que compte notre pays, la Côte d’Ivoire à ce jour. C’est dire combien le paysage sociopolitique ivoirien a rajeuni en l’espace d’une décennie. Il est donc indispensable aujourd’hui plus qu’hier, d’associer la jeunesse aux décisions influençant la vie économique, sociopolitique et culturelle de notre pays.

L’association de la jeunesse avec la culture d’un pays permet aisément de favoriser l’épanouissement de ce pays dans tous les domaines artistiques et culturels, avec la promotion de jeunes talents.

Le groupe Magic System fait partie de cette génération de jeunes, qui par leur talent et leur détermination, ont réussi à se hisser au rang des formations musicales de renom, autant au niveau national, qu’à l’échelle internationale.

Nous nous souvenons encore, au début des années de crise qu’a connue notre pays, de l’album 1ergaou produit par ce groupe, qui leur a valu un tube et un succès presque planétaire. Mais au-delà de cette réussite, c’est le rayonnement de tout un pays, la Côte d’Ivoire, que les Magic System, par le biais de la musique et de la culture ont assuré.

Monsieur Traoré Salif dit A’Salfo, Ambassadeur de l’Unesco, chargé de la Promotion de la paix et de l’Alphabétisation, Commissaire général du FEMUA et le Magic System, par l’organisation de ce festival, contribuent au développement de notre pays, la Côte d’Ivoire, à travers la promotion et la valorisation de notre patrimoine culturel plus précisément la mise en valeur des arts et musiques du quartier qui les a vu naitre et grandir, le quartier de Marcory Anoumabo.

Cette initiative est à saluer, à accompagner et à instituer, pour que les générations futures s’en imprègnent et voient à travers elle, l’apport de la jeunesse dans la préservation d’un climat de paix et de sérénité, propice au développement de notre pays. Cet apport se traduit par la valorisation de l’action culturelle et musicale, car ne dit-on pas que la culture, et en particulier la musique adoucit les mœurs ?

J’adresse mes vives félicitations aux organisateurs de cet évènement majeur, le Magic System, pour leur choix porté sur notre personne pour le parrainage de cet évènement. Je salue l’ensemble des participants à cette manifestation, pour leur contribution remarquable à la réussite de cette belle fête de la culture et de la jeunesse.

Je déclare ouverte, ouverte la 9ème édition du Festival des Musiques Urbaines d’Anoumabo.

Bon festival à tous.

Je vous remercie.

Henri Konan BEDIE

Commentaires

    Aucun Commentaires

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs marqués * sont obligatoires.