70e anniversaire du Pdci / Bédié accuse: « Les (dirigeants) dictateurs ont été plus meurtriers que les colons »

Les festivités des 70 ans du Pdci ont été ouvertes le samedi 9 avril 2016 à Treichville en face de l’Etoile du Sud. Une cérémonie riche en couleurs, en images et en discours. Celui de Bédié était le plus attendu. Il a été bref et a laissé certains sur leur faim. Henri Konan Bédié a loué le mérite du Pdci qui, au cours de son existence, a mené bien des combats pour l’émancipation des peuples de Côte d’Ivoire. Il a clamé haut et fort qu’il ne bradera jamais le Pdci. « Militantes et Militants, la traversée a été longue et difficile après la perte du pouvoir d’Etat. Nous avons pleuré bien des nôtres qui sont tombés sous les balles assassines de dictateurs plus meurtriers que celles des colons. C’est pour cela que nous ne voulons pas et ne pouvons pas brader le PDCI-RDA comme beaucoup l’ont pensé», a-t-il dit.

Le président du Pdci qui n’a pas réussi son projet de faire du Pdci un parti réunifié, s’est désormais donné pour mission de contribuer à bâtir un parti unifié qui sera le Rhdp. Il l’a redit ce samedi, mais dans une tournure alambiquée dont il a seul le secret. « Nous devons donc aller à la cohésion avec ceux des nôtres qui nous ont quittés pour des raisons diverses.Soixante-dix ans, c’est l’âge de la sagesse. Il nous faut ramener dans la maison du père les frères qui en étaient partis. Nous y tenons ! Nous avons le devoir, en tant qu’aîné, de ramener les enfants dispersés du père, sans toutefois nous renier.C’est la raison d’être du Rassemblement des houphouetistes pour la démocratie et la paix (Rhdp), groupement politique qui nous a valu une victoire nette et sans bavure lors de l’élection présidentielle d’octobre dernier.Nous sommes déterminés à aller de l’avant en nous engageant dans un processus de création d’un parti unifié. Consolidons donc le RHDP qui nous vivifie, qui nous enrichit, qui protège le pays d’Houphouët-Boigny»
Entre « ramener dans la maison du père les frères qui en étaient partis » et le désir de créer un parti unifié qui va s’appeler Rhdp, il y a un choix que Bédié devra faire.

Commentaires

    Aucun Commentaires

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs marqués * sont obligatoires.